Devenir vegan, pas si bon pour l’environnement que ça

À lire sur huffingtonpost.fr

« Et bien justement, le problème, c’est que sur l’ensemble des terres utilisées par les agriculteurs aujourd’hui, il est impossible de faire pousser des légumes sur une grosse partie. « Les pâturages, par définition, ne sont pas cultivables et le rendement fourrager estimé est très faible », expliquent les auteurs de l’étude. Or, les pâturages représentent l’écrasante majorité des terres disponibles. A cela se rajoutent les terres fourragères, qui ne peuvent pas non plus être utilisées pour faire pousser des légumes.  »

Tags

Peut vous intéresser

Close
Close