Estomac acide, une caractéristique omnivore

Que mangeaient vraiment nos ancêtres ? C’est à cette question qu’à essayer de répondre Aymeric de Poyen, diététicien nutritionniste, sur son site web. Extrait :

« En revanche, il existe un autre aspect physiologique intéressant dont on parle beaucoup moins : l’acidité de l’estomac humain. En effet, à la lumière de cette acidité, il se pourrait que nos ancêtres aient eu des comportements charognards !

Ainsi, dans une étude portant sur « l’évolution de l’acidité gastrique et ses implications pour le microbiome humain », une équipe de chercheurs universitaires s’est penchée sur le niveau d’acidité de l’estomac d’une soixantaine d’espèces animales. Il en ressort que les niveaux d’acidité les plus marqués correspondent aux espèces carnivores et charognardes, tandis que les niveaux d’acidité faibles sont associés aux espèces herbivores. Ceci pourrait s’expliquer, d’après eux, par le rôle de « désinfectant » que jouent les sucs gastriques acides libérés par l’estomac lors de la digestion.

En effet, les agents pathogènes sont beaucoup plus nombreux dans la viande (a fortiori lorsqu’elle est en décomposition) que dans les fruits et les plantes. Les espèces carnivores et charognardes éliminent ces pathogènes grâce à un pH gastrique très acide, alors que les herbivores n’ont pas besoin d’une telle acidité. Bien plus, il leur est plutôt favorable d’avoir un estomac qui ne tue pas trop de bactéries, ces dernières étant nécessaires aux ruminants.

Or, les auteurs font remarquer que le pH très acide de l’estomac humain le rapproche beaucoup plus des animaux carnivores, voire des charognards, que des herbivores. Ainsi le pH gastrique chez l’Homme a été mesuré à 1,5, alors que chez le vautour africain, charognard par excellence, il est de 1,3. En cela, les humains sont très différents de certains grands singes, dont le pH gastrique est beaucoup moins acide (3,7 chez le babouin, pourtant lui-même omnivore). Pour expliquer une telle acidité chez l’Homme, ils émettent donc l’hypothèse que nos ancêtres humains ont peut-être été ni de purs carnivores, ni des végétariens, mais plutôt des omnivores parfois charognards. Une donnée qui permet de porter un nouveau regard sur ce débat interminable ! »

Tags

Peut vous intéresser

Close
Close